Les REP+ doivent-ils encore briller par l’échec de leurs élèves aux évaluations PISA et au DNB ?

I/ Constats du REP+ Barbara

Suite au dernier rapport de la DEEP en 2015 sur l’accroissement des inégalités des acquis des élèves (DEPP-NI-2015-25-Acquis-eleves-college-ecarts-origine-sociale-culturelle_455784), suite aux dernières évaluations internationales PISA de 2012 (pisa-2012-results-overview-FR) et suite aux écarts de résultats entre le contrôle continu et les résultats au DNB (2013_2014_education_prioritaire_creteil) en éducation prioritaire, le REP + de Barbara a décidé d’améliorer la réussite des élèves aux évaluations certificatives en prenant comme objet de travail, de formation et d’expérimentation les pratiques d’évaluations sommatives.

II/ Un objectif précis de concertation inter-degré ciblé et continu

Suite au premier temps de concertation inter-degré, le thème de l’évaluation est en effet ressorti comme un des enjeux majeurs de la réflexion enseignante mais aussi comme une des préoccupations importantes des élèves comme des parents.

La question s’est donc posée de savoir, comment faire de l’évaluation un outil au service des apprentissages et de l’acquisition de compétences qui rendrait ensuite les élèves performants aux examens.

Ce sujet représentant un chantier pédagogique et didactique important, il a donc été pensé pour être travaillé tout au long de l’année.

III/ Une réflexion pédagogique organisée par groupes didactiques inter-degré

Le Comité de pilotage a donc décidé d’organiser les temps de concertation inter-degré autour du thème de l’évaluation et de proposer une approche par groupes :

  • groupe 1: concevoir une évaluation positive en amont et lors de la correction
  • groupe 2: concevoir une évaluation explicite dans ses consignes
  • groupe 3 : concevoir une évaluation explicite dans l’analyse des résultats obtenus (pour les parents comme pour les élèves)
  • groupe 4 : concevoir une évaluation par compétence

IV/ Un calendrier de travail rigoureux

Cette approche par groupes aura ainsi pour but de concevoir une évaluation sommative en fin de CM2 et de 6ème dans le but d’expérimenter une nouvelle approche de l’évaluation mais aussi pour analyser les effets de cette nouvelle approche sur la réussite des élèves.

Le calendrier de travail se déroulerait en six temps comme il suit :

  • temps n°1: répartition par groupes, mise en évidence des problématiques afférentes au thème de travail du groupe et réalisation d’outils à expérimenter -> Concertation du lundi 23 novembre
  • temps n°2: expérimentation dans les classes -> novembre/janvier
  • temps n°3: mise en commun des analyses et partage de ces dernières auprès des autres groupes; ajustement et nouvelles propositions didactiques -> Concertation du lundi 4 janvier
  • temps n°4: conception de l’évaluation à partir d’une évaluation académique ou nationale par groupes de travail à thèmes mélangés -> Concertation du lundi 21 mars
  • temps n°5: passage des évaluations –> avril
  • temps n°6: Analyse des résultats -> Concertation du lundi 2 mai

V/ Un espace collaboratif de travail: le padlet « Action inter-degré »

Afin de favoriser le travail inter-degré, un mur « padlet » a été créé à disposition des professeurs afin de partager et consulter leurs outils de travail ou leurs analyses: http://fr.padlet.com/alexandrademont/actioninterdegre

Besoin de ressources pour travailler la Maîtrise de la langue…?

Voici un site académique mis en oeuvre par Mme Savage et M. Guillaume, IA-IPR de lettres, impliqués dans la Prévention contre l’Illetrisme.

Des ressources, des outils et des exemples d’expérimentations fructueuses pour remédier aux difficultés linguistiques et langagières des élèves, en situation de production (orale et écrite) comme en situation de réception (orale et écrite)….et ce, dans les différentes disciplines!

http://langage.ac-creteil.fr

Voir « Des outils pour la classe »:  http://langage.ac-creteil.fr/spip.php?rubrique5

blackboard-209152_640

Comprendre les enjeux et caractéristiques de l’Education Prioritaire en un Padlet!

L’observatoire des pratiques de l’Education Prioritaire est le mur de Martine AMABLE de l’Académie de Créteil qui met à disposition des documents, vidéos, études, rapports sur les caractéristiques et enjeux de l’Education Prioritaire. Mais elle propose également des exemples de pratiques pédagogiques innovantes concernant l’évaluation par compétence, le travail à la maison, la relation aux parents…

http://fr.padlet.com/martine_amable/bh0flb0c99u8/wish/68952453

indice_social_ du dite de l'ESEN

Sites partenaires de ressources:

Pourquoi « refonder » l’Education prioritaire? Des Assises à la Réforme.

Les Assises académiques et inter-académiques qui se sont déroulées en 2013/2014 ont fait ressortir des dysfonctionnements et des besoins dans l’Education prioritaire qui expliquent en partie la difficulté à réduire les écarts de réussite des élèves des établissements classés ZEP, ECLAIR, RAR avec les autres.

  1. Synthèse des assises :
  • Les assises ont confirmé la pertinence d’une approche centrée sur l’évolution des pratiques et des organisations pédagogiques et éducatives visant à faire réussir les élèves de l’éducation prioritaire
  • Elles insistent sur l’importance de la constitution d’équipes, dont les modalités d’affectation doivent faire l’objet d’une attention particulière, et disposant de temps de concertation et de travail en équipe intégrés aux emplois du temps
  • Apparaissent comme une priorité la formation, l’accompagnement des personnels assuré par les corps d’inspection, les enseignants-formateurs issus de l’éducation prioritaire, et des formateurs permettant le lien avec la recherche
  • L’accueil des nouveaux enseignants est un enjeu important comme en témoignent les nombreuses propositions
  • Des moyens suffisants doivent permettre des organisations pédagogiques souples et adaptées aux besoins des élèves et des enseignants (effectif des classes, travail en groupes, co-présence en classe). L’importance de la pérennité des moyens est soulignée pour travailler dans la sérénité et le long terme
  • Un climat scolaire apaisé doit s’appuyer sur une estime de soi renforcée des élèves, des modalités d’enseignement et d’évaluation positives, la présence renforcée de personnels d’action sociale et de santé, et une ouverture aux parents centrée sur le dialogue et l’échange mutuel
  • Des liens entre premier et second degrés sont à renforcer à travers des stages de réseau, une harmonisation et une mutualisation des moyens et de la gestion des personnels, et la mise en œuvre effective du conseil école/collège
  • Un pilotage lisible et renforcé doit davantage articuler les niveaux local/académique/national, et s’inscrire dans la durée. Il accompagne l’autonomie laissée aux réseaux en développant la mutualisation de l’information, diffusant des outils permettant la régulation, l’évaluation et l’auto-évaluation. Il renforce et clarifie le rôle de certains acteurs (coordonnateurs, IA-IPR référent, directeur d’école…).
  • Une gestion souple et lisible de la géographie prioritaire prend en compte des indicateurs diversifiés de description de la situation sociale des familles et cherche à éviter les effets de seuil
  • Un travail renforcé avec les partenaires de l’école doit permettre de collaborer dans le traitement de la difficulté et de développer la mixité sociale au sein des écoles et établissements.

2) Axes de la Réforme de l’Education prioritaire

  • Maintenir une politique d’éducation prioritaire en complément d’un travail nécessaire sur la mixité sociale
  • Maintenir les principes actuels de choix des établissements bénéficiaires mais rendre la carte de l’éducation prioritaire progressivement plus juste et évolutive
  • Revoir l’allocation des moyens d’enseignement, de vie scolaire, sociaux, d’orientation et de santé pour une plus grande progressivité entre académies et au sein des académies
  • Réaffirmer l’objectif stratégique de l’éducation prioritaire et placer la pédagogie et l’éducatif au cœur des objectifs opérationnels
  • Renforcer des pratiques et organisations pédagogiques et éducatives reconnues comme efficaces pour la réussite scolaire des élèves
  • Développer le travail collectif au sein du réseau : favoriser le travail en équipe, consolider le travail inter degrés, mieux travailler avec les partenaires
  • Renforcer l’accompagnement des personnels et la formation continue, afin d’encourager et diffuser les pratiques pédagogiques les plus efficaces
  • Répondre aux besoins des équipes et des personnels en matière de ressources humaines, en valorisant mieux les parcours et en adaptant les modalités d’affectation à la réalité du travail en éducation prioritaire
  • Renforcer le pilotage de la politique d’éducation prioritaire

Pour plus de renseignements, voir le site:

http://www.modernisation.gouv.fr/sites/default/files/epp/epp_education-prioritaire_rapport-final.pdf

Le Référentiel de l’Education prioritaire, un outil indispensable pour coordonner et harmoniser les pratiques professionnelles

Un des outils et supports de travail des Rep+, le Référentiel de l’Education prioritaire.

Il constitue un guide de travail pour la mise en oeuvre et l’évaluation des projets de réseau. Mais il propose également des recommandations pour les dispositifs pédagogiques, le pilotage des projets et l’accompagnement des Equipes qu’il s’agisse des enseignants (priorités à mettre en œuvre auprès des élèves et objets de travail en équipe), des pilotes, des corps d’inspection (pour définir les besoins de formation), des responsables académiques (comme outil commun qui structure les échanges), des responsables politiques (comme outil d’observation des politiques éducatives effectives sur le terrain).

Il établit et définit 6 priorités pour les acteurs de Education Prioritaire:

  • Garantir l’acquisition du « Lire, écrire, parler » et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun
  • Conforter une école bienveillante et exigeante
  • Mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire
  • Favoriser le travail collectif de l’équipe éducative
  • Accueillir, accompagner, soutenir et former les personnels
  • Renforcer le pilotage et l’animation des réseaux
  • Le Référentiel disponible via ce lien: https://www.reseau-canope.fr/education-prioritaire/fileadmin/user_upload/user_upload/accueil/Referentiel_de_l_education_prioritaire.pdf